Contemplativo De salud Espacios Protegidos Turismo Enológico Turismo gastronómico Turismo activo

L’alpujarra De Grenade

La région de l’Alpujarra est un espace rural de montagne méditerranéenne, situé dans le sud-est de l’Espagne. Coincée entre la barrière rocheuse de la Sierra Nevada et la mer Méditerranée, elle s’étend à travers les provinces de Grenade et Almeria.

Vous vous trouvez à l’Alpujarra de Grenade, région possédant l’un des héritages les plus importants de la péninsule Ibérique. De nombreuses civilisations ont peuplé cette terre, mais ce sont les Arabes ceux qui ont laissé le plus grand nombre de vestiges, tel que le montrent ses cultures en terrasse, ses canals d’irrigation, ses villages intégrés dans le paysage, ainsi que ses ouvrages artisanals ancestrals, sa gastronomie et ses fêtes traditionnelles.

C’est un endroit idéal pour ceux qui veulent se détendre, mais aussi pour les amants du tourisme actif, disposant d’un grand choix d’activités, telles que la randonnée pédestre, le cyclotourisme, l’escalade, les promenades à cheval ou le ski de fond, tout en profitant d’un entourage naturel.

Le Site Historique De L’alpujarra Media Y La Taha

Les valeurs historiques et culturelles de l’Alpujarra constituent un ensemble patrimonial unique, un exemple d’interaction entre homme, culture et nature qui a su se maintenir jusqu’à nos jours. Le Site Historique, embrassant justement les zones où ces valeurs se sont mieux conservés, s’étend sur 22 municipalités de l’Alpujarra et la Contraviesa. Ces dernières constituent, avec l’ensemble historique de « El Barranco del Poqueira », la superficie protégée, en tant que patrimoine historique, la plus vaste de l’Europe. Cette figure permet la protection des valeurs paysagères et architectoniques, ainsi que de ceux liés au transport et à l’utilisation et gestion de l’eau.

La Sierra Nevada.

On ne peut pas parler de l’Alpujarra sans faire allusion à la Sierra Nevada, où se trouvent les sommets les plus hauts de la péninsule Ibérique : le Mulhacén (3.482 m) et le Veleta (3.394 m). Elle a obtenu en 1986 le titre de Réserve de la Biosphère par l’UNESCO à cause de son énorme richesse et de la diversité de sa flore et sa faune. Trois ans après, elle a été nommé Parc Naturel, comptant de 171.829 ha. Déclarée Parc National en 1999 avec une superficie de 86.208 ha, elle est alors devenue le parc le plus étendu du réseau de parcs nationaux de l’Espagne.

On y trouve des écosystèmes uniques d’une grande diversité biologique possédant, entre autres, l’une des flores les plus précieuses de l’Europe.